Affichage des articles dont le libellé est Rotonde de Galère. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Rotonde de Galère. Afficher tous les articles

lundi 15 janvier 2018

La Rotonde de Thessalonique

Un jour à Thessalonique n'est pas suffisant pour visiter la ville et découvrir son patrimoine. Il faudra revenir, mais au moins nous aurons vu le musée archéologique qui conserve le précieux cratère de Derveni, la Tour blanche, puissant vestige de l'époque ottomane, devenu musée d'histoire urbaine, quelques églises byzantines, le front de mer et la Rotonde de Galère.

C'est ce dernier monument qui m'a le plus impressionné. Thessalonique a été fondée en 391 av. J.-C. par les rois macédoniens; après la bataille de Pydna et la conquête romaine, elle devient un puissant emporium bien situé au carrefour des routes venant de Pannonie, de Mésie et d'Italie par la via Egnatia. Saint Paul y prêche. Aux temps de la Tétrarchie, l'empereur d'Orient Galerius (250 - 311) choisit cette ville pour y construire son mausolée.
Cet empereur persécuteur des Chrétiens va voir son tombeau monumental transformé en église sous le règne de son successeur, Constantin le Grand, qui par l'Edit de Milan en 313 légalise le christianisme avant de se convertir lui-même à cette religion sur son lit de mort.
La Rotonde, convertie en mosquée lors de la conquête ottomane au 14e siècle, a conservé tout autour de sa coupole une somptueuse décoration de mosaïques présentant des saints et des martyrs au milieu d'une somptueuse et savante architecture héritée de l'art hellénistique.









Parcs éoliens de Tinos : comment perdre la maîtrise de son territoire

  Mon épouse et moi étions à Tinos à la fin de février. Par une belle journée déjà printanière nous nous sommes rendus à Agios Phylaktos, la...