mercredi 30 mars 2022

Parcs éoliens de Tinos : comment perdre la maîtrise de son territoire

 Mon épouse et moi étions à Tinos à la fin de février. Par une belle journée déjà printanière nous nous sommes rendus à Agios Phylaktos, la dernière des plages de la baie de Kolimbitra d'où nous avons vu tourner les pales de trois éoliennes installées pendant l'hiver à Prasa, sur la chaîne de Pateles. Des éoliennes assez discrètes -mâts de 55 m, pales de 40- mais vues de loin !


Les éoliennes de Prasa


Rentré en France j'ai relu l'excellent article d'Anastasia Psaltis publié par le Petit journal de Tinos en mars 2021. Cet ingénieur dévoile la sauce à laquelle Tinos et les Cyclades vont être mangées.

Voici le lien : https://lepetitjournaldetinos.gr/eoliennes-tinos-se-revolte-pourquoi-2/

A Tinos la prochaine étape verra l'installation de 15 éoliennes géantes à Marlas avec des mâts de 150 m. A terme ce sont 77 sites qui pourraient recevoir des éoliennes sur notre île.

Les autres Cyclades ne sont pas oubliées -sauf Mykonos ?- : 235 machines à Naxos et dans les petites Cyclades, 68 à Amorgos, 105 à Paros, etc.

En 2023 date prévue pour l'interconnexion des Cyclades avec le continent; les îles pourraient produire 332 MW, soit l'équivalent du tiers d'une centrale nucléaire française mais avec une différence fondamentale : les réacteurs des centrales tournent constamment, les éoliennes uniquement en cas de vent et en fonction de la force de ce dernier.

Cet inconvénient majeur n'a pas posé de problèmes à l'autorité grecque de régulation énergétique (PAE) qui octroie les licences d'exploitation des parcs éoliens depuis 2010. En pratique l'Etat grec a délégué à cet organisme l'exécution des directives européennes contenues dans le troisième "paquet" énergétique de l'UE de 2009.

Et le parlement grec a transformé ces directives en lois nationales : la loi 3851/2010 permet sans aucune restriction la construction de parcs éoliens, la dernière loi sur l'environnement (4685/2020) a encore simplifié et accéléré les procédures, empêchant pratiquement les pouvoirs locaux de s'opposer efficacement à l'installation de parcs industriels. Le maire de Tinos en a fait les frais.

Dit d'une autre manière les Tiniotes et tous les habitants des Cyclades ont perdu la maîtrise de leurs territoires dans le cadre de cet enchaînement désormais classique : directives européennes issues d'un pouvoir qui n'a rien de démocratique, soumission des institutions nationales, délégation à une agence technocratique, concession à des sociétés privées dont le seul but est d'engraisser leurs actionnaires.

l'Europe, la plus grande démocratie de la planète ???

samedi 12 mars 2022

Vers la fin du PLF ?

 Pour entrer en Grèce il est nécessaire remplir un formulaire PLF (Passenger Location Form). Exercice long et difficile qui permet  aux autorités sanitaires helléniques de suivre le visiteur étranger via son téléphone mobile.


Bonne nouvelle ! Le ministre grec du tourisme annonce la fin du PLF pour le 15 mars.

Je cite Vassilis Kikilias :

 "le remplissage du formulaire de localisation des passagers (PLF) par les visiteurs de tous les pays pour leur entrée en Grèce sera supprimé à partir du 15 mars 2022. L'élimination du PLF simplifie le processus d'entrée des voyageurs en mettant l'accent sur la vérification des certificats de vaccination.

En outre, l'adoption des nouveaux protocoles sanitaires pour les entreprises touristiques place la Grèce en tête de la concurrence. Pour une nouvelle année, nous sommes prêts à accueillir nos visiteurs en toute sécurité."


Attention toutefois : il faudra présenter soit

 - un certificat de vaccination numérique européen (European Union Digital Covid Certificate, EUDCC) ou reconnu par l’EMA, en cours de validité, de plus de 14 jours et de moins de 9 mois après le schéma complet de vaccination ou sans limitation de durée pour les voyageurs qui ont effectué une dose de rappel ;

- un certificat de rétablissement numérique européen de plus de plus de 14 jours et de moins de 180 jours suite à un test de dépistage positif en laboratoire ou établissement agréé ;

- un test PCR négatif réalisé moins de 72 heures avant l’arrivée en Grèce ;

- un test négatif antigénique rapide de moins de 24h avant l’arrivée en Grèce.

L’accès aux îles reste soumis aux tests de dépistage ou certificats de vaccination.




Parcs éoliens de Tinos : comment perdre la maîtrise de son territoire

  Mon épouse et moi étions à Tinos à la fin de février. Par une belle journée déjà printanière nous nous sommes rendus à Agios Phylaktos, la...