Affichage des articles dont le libellé est monastères de Serbie. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est monastères de Serbie. Afficher tous les articles

lundi 1 janvier 2018

Escapade balkanique

Aller de Tinos en France via la Bulgarie, la république de Macédoine, la Serbie et la Croatie ne va pas de soi mais permet la découverte de nouveaux pans du patrimoine des Balkans. C'est dans cet état d'esprit qu'Antonin, Sylvie et moi avons pris la route, dans notre vieux Scudo fidèle à la fin d'octobre 2017.

Je reviendrai dans un autre article sur notre séjour à Thessalonique.
Donc départ de la Macédoine grecque vers l'ouest de la Bulgarie. Première étape, le monastère de Rojen, tout près de la frontière.



Fondé au haut Moyen-Age, Rojen a été reconstruit au 16e siècle et dépendait du mont Athos. Belle fresque extérieure figurant l'échelle de Jacob, atmosphère enfumée des vieux sanctuaires orthodoxes et odeurs de chais ! Nous sommes dans la région de Melnik, qui produit des vins renommés.




Nous ne manquons pas de déguster ce vin rouge puissant dans une des tavernes du village, sous un grand sycomore. A Melnik on découvre de très belles maisons balkaniques à base de pierre et à pans de bois en encorbellement.

Départ pour le monastère de Rila. Fondé par l'ermite Ivan au 10e siècle, ce grand monastère date dans sa forme actuelle de 1820, si l'on excepte le donjon médiéval conservé. Comme en Russie ou en Serbie, il est entouré de remparts. Haut lieu de la résistance bulgare aux Ottomans dans les années 1870 il est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO et conserve des collections d'icônes et de manuscrits.



Le tsar Kaloyan et la reine Desislava, mur nord de l'église



Nous passons la soirée dans un petit hôtel tout près du monastère et partons pour Sofia, où nous visitons la petite église de la Bojana, construite au 11e dans le plus pur style byzantin et dont les fresques aux visages expressifs sont considérées comme la première manifestation de la Renaissance en Europe. Ces fresques datent de 1259, 30 ans avant l'oeuvre de Giotto.















Nous quittons Sofia pour visiter le monastère Tcherepinski, dans une vallée du grand Balkan. Charme, rusticité, authenticité.


Près de là, un camion soviétique de marque ZIL !!

Nous reprenons la route vers Sofia puis Kiustendjil, à la frontière macédonienne.

Malheureusement Il est trop tard pour visiter le monastère de Zemen.  One peut qu'admirer l'extérieur de cette église toute simple du 11e qui renferme elle-aussi de précieuses fresques.

Nuit à Kiustendjil, et encore du bon vin !


Nous passons en république de Macédoine le lendemain. Une belle surprise nous attend entre Kriva Palanka et Kumanovo : l'église st Georges de Staro Nagoritchane. Belle architecture et fresques byzantines de qualité dans ce modeste village.









Nous partons vers Skopjé en traversant les villages musulmans qui se trouvent au nord de cette ville. Partout des drapeaux albanais et des blindés de l'armée macédonienne. La minorité musulmane de la Macédoine est travaillée par la propagande albanaise et kosovare, par l'argent des pays du Golfe aussi ! Belles maisons et Mercedes. Quel contraste avec la pauvreté manifeste des villages slaves !

Après des achats de tapis au bazar de Skopjé, nous allons admirer l'église de St Pantéleimon, aux portes de la ville. Cette église est célèbre pour ses fresques byzantines qui préfigurent par leur réalisme l'art des primitifs italiens et de Giotto.


Eglise St Pantéleimon - un apôtre



















Nous passons la nuit à Kumanovo, départ pour la Serbie le lendemain afin de visiter les monastères de Kalenic et et Manasija, à peu près au centre du pays.
Pour atteindre Kalenic, il faut entrer dans la Serbie profonde. On peut admirer en route de belles maisons paysannes traditionnelles, hélas souvent à l'abandon...




Les deux monastères sont du 15e siècle, période dite du Despotat qui voit le royaume serbe se diviser en principautés après la défaire de Kosovo Poljé. Malheureusement, il est interdit de photographier à Kalenic et la soeur tourière veille !!! Belle architecture byzantine tardive, raffinée.. Mais voici le monastère forteresse de Manasija. Donjon, tours de défense, impressionnant !




Nous passons la nuit à Smederevo, au bord du Danube. Ici aussi un vin blanc excellent, le Semederevka et partons le lendemain en direction de la Croatie. Avant Zagreb nous prenons la route vers Rijeka et l'Istrie, en passant par la Krajina, région de Croatie frontalière avec la Bosnie, mais  peuplée de Serbes avant la guerre de 1995. De belles maisons de bois, mais parfois criblées de balles et d'éclats d'obus...

ferme près de Karlovac

Nous trouvons que l'Istrie est un peu trop touristique pour nous...Mais nous admirons la basilique euphrasienne de Porec, ses mosaïques du 6e siècle et ses chapiteaux.







Trieste est désormais toute proche ! Nous dormirons près de Padoue et le lendemain ce sera le retour en France.
L'année prochaine un détour par la Roumanie peut-être.









Parcs éoliens de Tinos : comment perdre la maîtrise de son territoire

  Mon épouse et moi étions à Tinos à la fin de février. Par une belle journée déjà printanière nous nous sommes rendus à Agios Phylaktos, la...