Affichage des articles dont le libellé est vertus. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est vertus. Afficher tous les articles

mardi 9 février 2016

L'Hélichryse de Tinos

Au mois de juin toute l'île se couvre de bouquets d'Hélichryse, au point d'embaumer ! Cette petite Astéracée  est très facile à cueillir mais très difficile à distiller : le rendement est très faible (1/1000), c'est à dire que pour un kg de fleurs on obtient un millilitre d'huile essentielle.  Le faible rendement explique le prix élevé de cette HE, souvent plus de 50 EUR les 10 ml. Mais c'est une plante aux vertus extraordinaires !



Il existe en Méditerranée deux sortes d'Hélichryse et par là deux huiles essentielles d'Hélichryse : l'HE d'Helichrysum italicum serotinum, qui provient souvent de Corse où elle est cultivée et l'HE d'Helichrysum italicum microphyllum ou angustifolium, qui provient des côtes balkaniques où elle est plutôt cueillie. C'est cette dernière que je produis à Tinos, où abonde l'Hélichryse microphyllum sauvage. 
Son huile essentielle est un peu plus anti-inflammatoire et un peu moins fibrinolytique (apte à dissoudre les caillots sanguins) que celle de la Serotinum, mais les deux produits sont très proches dans leurs indications en aromathérapie : anti-inflammatoire, anti-traumatique et cosmétique. L'Hélichryse soigne les hématomes, combat efficacement les douleurs inflammatoires, retarde l'apparition des rides et résorbe la couperose. Une plante de bien-être et de beauté. 
La cueillette de l'Hélichryse débute à la mi-mai, en fonction de la maturité des plantes, elle-même déterminée par la météo de l'hiver. La campagne débute au bord de la mer, dans les garrigues de Lychnaftia. Progressivement il faudra prendre de la hauteur et cueillir en montagne. Le dernier champ que j'exploite se situe sur les pentes de Pateles à 600 m d'altitude. Les paysages sont toujours superbes, avec la mer Egée pour horizon.

Il faut cueillir tôt le matin, avant que le soleil n'évapore l'huile essentielle. Donc débuter vers 7 h et cesser le travail vers 10 h, en fonction de la météo, bien sûr. La cueillette est opérée soit à la main, soit à la faucille et l'on va s'efforcer de récolter les boutons avancés, les tiges étant stériles. C'est une cueillette agréable : l'Hélichryse se présente sous la forme de buissons grossièrement hémisphériques hauts de 30 à 40 cm. Pas besoin de se baisser beaucoup donc.

Au retour les fleurs sont mises à sécher sur des toiles disposées sur le sol de l'atelier, puis distillées doucement à la vapeur d'eau pendant 2 heures. On obtient une belle huile essentielle de couleur jaune clair, puissamment aromatique. Une source de santé pour toute l'année.



Parcs éoliens de Tinos : comment perdre la maîtrise de son territoire

  Mon épouse et moi étions à Tinos à la fin de février. Par une belle journée déjà printanière nous nous sommes rendus à Agios Phylaktos, la...