mardi 10 décembre 2013

Les hyperthyra

Les hyperthyra sont des tympans de marbre sculptés en faible relief. On les trouve au-dessus des portes et des fenêtres des maisons anciennes de Tinos, d'époque vénitienne ou ottomane. Généralement, ils présentent des motifs agraires, épis de blé, pampres de vigne, cyprès, ou des motifs maritimes, religieux et politiques, comme les bateaux, le chrisme ou l'aigle bicéphale. Les tympans d'époque turque (1714 - 1821) présentent des thèmes orientalisants, comme les griffons et les arcs outrepassés.

Cette particularité est propre à l'île de Tinos : nulle part ailleurs on ne trouve de maisons ornées d'une telle manière. Son origine est peut-être à rechercher dans les transennes ajourées des églises byzantines.

Les hyperthyra signalent une maison noble vénitienne et plus généralement la maison d'une famille notable. Ils sont parfois associés à des blasons latins.

Avec un peu d'habitude on parvient à identifier des ateliers de sculpteurs et à dater approximativement leurs oeuvres : la plupart datent de la fin du 18e siècle, une période de prospérité pour l'île. Le travail du marbre est une tradition très ancienne à Tinos, dans la région de Pyrgos particulièrement.

Promenez-vous dans les villages à la recherche des hypertyra !























dimanche 1 décembre 2013

Voyage à Siatista et Kastoria

Siatista, en Macédoine occidentale, tout au nord de la Grèce était une ville prospère au XIXe siècle grâce à l'industrie de la fourrure, comme sa voisine Kastoria.
Ces petites villes balkaniques sont bien mal connues mais renferment un important patrimoine, malheureusement à l'état de quasi-abandon : les maisons peintes des riches fourreurs. A Siatista, seules la maison Poulkos et celle de Tatiana, plus modeste, sont restaurées et ouvertes aux visiteurs. Les autres ne sont pas entretenues.
Ces maisons patriciennes sont bâties en pierre et en bois comme les yali du Bosphore; elles sont souvent entourées de murs et s'élèvent au centre d'un jardin. A Kastoria elles dominent le lac. Leur décoration extérieure et surtout intérieure est somptueuse, la peinture populaire, le vitrail et le bois sculpté sont partout.























Le musée Bénaki d'Athènes conserve les salons d'apparat de deux maisons macédoniennes, c'est à voir absolument.
Une bonne adresse pour dormir à Siatista : l'hôtel Archontariki
www.facebook.com/HotelArchontarikiSiatista

Parcs éoliens de Tinos : comment perdre la maîtrise de son territoire

  Mon épouse et moi étions à Tinos à la fin de février. Par une belle journée déjà printanière nous nous sommes rendus à Agios Phylaktos, la...