samedi 30 décembre 2017

L'île du Vent

Quand Ulysse revint de Troie, son bateau fut secoué par une violente tempête qui le conduisit vers la Sicile. Mais Éole -qui résidait dans l'île de Lipari, tout près de là- lui donna une outre où étaient enfermés les vents contraires. Conformément à ce qu'Éole lui avait recommandé, Ulysse ordonna à ses compagnons de ne pas ouvrir l'outre. Malheureusement, ces curieux (des Grecs !) voulurent voir ce qu'elle contenait et l'ouvrirent ; les vents contraires s'échappèrent alors précipitamment et se déchaînèrent en tous sens. Ils perdirent le contrôle du bateau et se retrouvèrent à Tinos... Où le botaniste Pitton de Tournefort signale en 1701 une caverne d'Eole parmi les curiosités locales.




Et depuis les temps homériques, sans doute, le vent du nord arrose généreusement les îles d'Andros, de Tinos, de Mykonos et accessoirement les autres Cyclades.

Le vent du nord, le Meltemi, est une bénédiction en été. Il rafraîchit les îles qui ignorent l'atmosphère étouffante de la Grèce continentale. Mais à Tinos le Meltemi devient le Vorias et souffle fréquemment à 6 Beaufort et parfois à 7, soit à 60 / 80 Km/h, ce qui peut être assez désagréable... Notons tout de même que les valeurs supérieures à 7 Beaufort sont réservées aux mois d'hiver. Le Vorias est assez puissant pour courber les chênes, tordre les portières des voitures et même provoquer des phénomènes d'érosion éolienne.



Soyons pratiques : si vous détestez le vent ne venez pas à Tinos; si vous ne souhaitez que vous baigner, ne venez pas à Tinos, le Vorias refroidit la mer et projette le sable ! Au reste c'est sur le littoral qu'il est le plus violent et les plages abritées sont rares.
En revanche il permet en plein coeur de l'été grec de se balader agréablement dans le centre de l'île qui est davantage préservé de ses assauts ou de se promener dans les villages, tous superbes ! Il favorise en un mot un tourisme alternatif, dégagé du diktat de la bronzette.

Quelles sont les périodes les moins ventées ? Généralement le mois de juillet est plus calme que celui d'août, et en août la première quinzaine est la meilleure. Si vous pouvez venir en juin ou en septembre, c'est encore mieux, il y a peu de vent et vous ne rencontrerez presque que des Grecs.

Un dernier mot pour les motards. Je déconseille d'utiliser un 2 roues si le vent est supérieur à 5 Beaufort. Le danger vient des rafales qui peuvent vous faire dévier. Gare alors au véhicule qui arrive en face !

samedi 2 décembre 2017

Délices néo-libéraux

Tinos évolue. Et pas toujours dans le bon sens à mon goût !
La Grèce étant devenue ce qu'elle est, à savoir le pays le plus néo-libéral d'Europe, on ne pouvait pas échapper aux manifestations pratiques de cet état de fait. 

L'une des plus cruelles est la baisse des salaires dans le cadre du travail au noir. Dans la pratique une heure de travail peu qualifié était payée 7 EUR il y a 5 ans. A présent c'est 5 EUR seulement. Le manoeuvre ou la femme de ménage gagnent donc 40 à 47 EUR par jour. Puisque nous sommes dans la zone euro le niveau des prix est sensiblement le même qu'en France. Et bien sûr pas de protection sociale et pas de retraite pour ces gens là ! Cerise sur le gâteau aucun souci des conditions de travail, d'hygiène, de sécurité.

Olivier de Serres écrivait dès 1600 dans son Traité d'agriculture :

Quant au salaire du mercenaire, qu'il soit le plus petit possible.

J'ai vu au mois de juin, par une température de 40 degrés et sans le moindre vent, travailler 2 ouvriers agricoles à la plantation d'une vigne, à la bêche et au soleil. Bien entendu ils ruisselaient de sueur et se déshydrataient. Je le leur et ai dit et je les ai invités à cesser le travail et à venir se rafraîchir chez moi. Ils m'ont répondu qu'ils devaient gagner leur pain...

Et pendant ce temps les profits du patron s'envolent !




Reviens Karl !










Parcs éoliens de Tinos : comment perdre la maîtrise de son territoire

  Mon épouse et moi étions à Tinos à la fin de février. Par une belle journée déjà printanière nous nous sommes rendus à Agios Phylaktos, la...