Affichage des articles dont le libellé est tavernes. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est tavernes. Afficher tous les articles

jeudi 1 février 2018

Bons plans pour bien vivre à Tinos

Vous voilà à Tinos ! Vous avez réservé j'espère une belle maison paysanne, vous disposez bon véhicule Vidalis (à Tinos un 4 x 4 n'est pas utile) et le soleil des Cyclades brille. Voici quelques suggestions visant à rendre votre séjour le plus agréable possible. J'ai rédigé récemment un article sur les bonnes adresses de la petite ville de Tinos; voici à présent une série de bons plans concernant l'intérieur de l'île.


bien vivre a Tinos

Déjeuner ou dîner

Les tavernes de Tinos sont généralement excellentes mais ma préférée reste celle de Rokos à Volax dont j'ai fait la cantine de mes stages de distillation d'huiles essentielles. J'aime aussi à Panormos le Limanaki, ses produits de la mer tout frais et son vin blanc sec un peu muscat. Très bons aussi le Sta Phys'Aera d'Aetofolia, cochon de lait au miel... Zacharias à Skalados et le Katoï de Smardakito.

Boire une bière ou un raki

Une bonne ambiance  tiniote règne au Kafenio tis Kyras Lenis à Krokos. Les paysans viennent s'y rafraîchir après le travail et causent politique, comme partout en Grèce. C'est là que j'ai été initié au patois, le Tiniaka par de rudes professeurs ! Très sympa aussi le petit bistrot d'Agapi où l'on est servi par de gentilles vieilles dames.
N'oublions pas Pyrgos et les cafés qui entourent le platane séculaire. Je considère la place de Pyrgos comme l'une des plus belles de Grèce

Produits locaux

Il n'y a pas qu'en ville que l'on trouve des produits locaux ! A Skalados, tout près de la place où l'on peut se garer Concetta vend les légumes de son jardin : rien à voir avec ceux du supermarché. Elle fait aussi des confitures, des fruits confits, des câpres en saumure, du bon vin maison et des tomates sèches.
Sur la route principale, à l'entrée de Komi, Eleni vend d'excellents fruits confits
A l'entrée de Volax Joseph Vidos vend toutes sortes d'herbes cueillies dans la nature. Il parle bien anglais. Mentionnons la fromagerie de San Lorenzo à Kechros qui produit des balakia de vache ou de brebis et du kopanisti, très fort.
Pour les câpres et le miel allez à Potamia chez Jean-Luc, un Français pas bobo du tout installé ici depuis 40 ans. Ses câpres conservées dans l'eau de mer conservent tout leur arôme. Jean-Luc vend aussi du miel et un peu de raki.
Les nonnes du monastère de Kechrovouni vendent aussi leurs confitures.

Vins de l'ile

Si vous avez les moyens achetez du T'oinos blanc et rouge. Ce vin exceptionnel qui est servi dans les restaurants de Ducasse est produit au dessus du village de Falatados. Le chais se trouve entre Falatados et Steni.

A la sortie de Tinos-ville en direction de Porto voici la cave de Vakis (potopolion). On y trouve des vins de toute la Grèce, à découvrir le Nykterinos de Santorin vendu par 5 litres et pas cher du tout.
Tout à côté se trouve la brasserie Nisos qui produit une bonne bière locale.

Gâteaux

La plus grande pâtisserie de Tinos se trouve à Tripotamos, sur la route principale. Son nom est Chalaris (depuis 1926 !). Succulentes amygdalota
A Pyrgos ne manquez pas de déguster un galaktoboureko dans un des cafés qui entourent le vénérable platane oriental.

Plages et baignade

En août les plages auxquelles on peut accéder en voiture sont assez fréquentées : depuis le contrôle des changes instauré en juin 2015 les Grecs sortent moins de leur pays et visitent les Cyclades. Pour être tranquille il ne faut pas hésiter à quitter les sentiers battus. Par exemple la plage d'Apigania, à 20 minutes de marche par un bon sentier, se révélera bien plus agréable que celle surpeuplée d'Agios Romanos. De même à Kolivitra, dépassez les deux premières plages et baignez-vous dans les deux dernières, il n'y a personne ou presque. Tinos regorge de criques tranquilles. Marchez !!!

Sentiers 

Un jour de grand vent partez d'Exombourgo, l'ancienne capitale fortifiée de l'île et descendez jusqu'en ville par le vieux sentier vénitien, très bien conservé. A Exombourgo vous verrez les ruines de la citadelle et celles de la ville archaïque (murs cyclopéens et stylobate de temple), près de Ktikados une vénérable église byzantine, la Kyra Xeni, au dessus de la ville les ruines de son acropole, dont les reste de deux tours du Vème siècle bâties de gros moellons à joints vifs. En ville vous pourrez prendre un taxi pour remonter au point de départ sans transpirer !
Beaucoup de sentiers balisés partent d'Exombourgo. Les sentiers de Tinos font l'objet d'une action publique visant à promouvoir un tourisme durable.

vendredi 20 janvier 2017

Tavernes de Tinos


Tinos est une île des Cyclades en Grèce où l’on mange admirablement bien !

Expatrié en Grèce

Rien à voir avec les fast-food qui fleurissent à Mykonos ou Santorin où règne désormais le grand tourisme mondialisé. Tinos est une île paysanne authentique qui sait dans sa gastronomie allier les produits de la terre et ceux de la mer.

Afficher l'image d'origine
Taverne Rokos à Volax

La viande, notamment celle de porc est un délice dans cette île  où les cochons sont traditionnellement nourris avec des figues sèches ! Et que dire de la chèvre au four ou de l’agneau au citron!
Autre atout de la cuisine tiniote, les artichauts primeurs, Ces petits artichauts méditerranéens sont cultivés dans la plaine de Komi par de savants jardiniers, On ne mange que leur fond, cru et mariné dans le citron, puis conservé dans l’huile, Succulent! Et puis la salade de câpres, mélange de câpres en saumure, de pain, d’oignons et d’huile d’olive, le tout mixé vaut le détour. En saison on dégustera des aubergines imam, des beignets aux tomates sèches, des «lachanodolmades», feuilles de chou farcies de riz et de porc haché servies avec la fameuse sauce à l’œuf et au citron.
Ne pas hésiter à goûter la brandade locale (bacaliaro), la salade de poulpe, le calamar au barbecue et la bouillabaisse (kakavia) dans les tavernes du bord de mer.
Pour les fromages, oubliez la féta originaire de Grèce du nord et découvrez les produits locaux comme le «kopanisti» fromage très fort qu l’on consomme avec du yaourt épais ou les «balakia» de lait de brebis qui ressemblent aux fromages d’Italie. Pas étonnant : l'île est restée jusqu'en 1715 une possession vénitienne.
Arrosez le tout de bière locale, la «Nisos», de vin paysan tiré du tonneau - c'est surprenant parfois - ou de vin blanc de Falatados, légèrement muscat et finissez par un «raki», le marc local. Souvent le patron vous l'offrira avec le traditionnel "glyko" de raisins ou de prunes.

Deux excellents vins : le T'oinos, sélectionné par Ducasse, mazette, et le Volacus, plus abordable. Ces vins sont produits dans la région granitique de Volax - Falatados.
Je vous recommande quelques adresses
A Volax, Rokos, taverne paysanne aux portions aussi énormes que délicieuses,
A Aetofolia, Sta phys’Aera où Nikos et Frankiska enrichissent les produits locaux des idées d’un grand chef,
A Smardakito, le Katoï, où tous les plats sont préparés au four de boulanger dans des terrines,
A Krokos Kyria Léni, les meilleures feuilles de vigne de l’île,
A Chora, Malamaténia pour sa salade de poulpe aux câpres,
A Panormos le Limanaki, calamars frais au barbecue, tendres et goûteux,
Enfin à Isternia le Thalassiki, une des meilleures tavernes de poisson des Cyclades. 
Et j'en oublie beaucoup !

Parcs éoliens de Tinos : comment perdre la maîtrise de son territoire

  Mon épouse et moi étions à Tinos à la fin de février. Par une belle journée déjà printanière nous nous sommes rendus à Agios Phylaktos, la...